logo piscine advisor

Bâche à bulles : le guide ultime

La bâche à bulle semble être l’accessoire idéal pour votre piscine. On vante le confort qu’elle apporte au quotidien et les économies qu’elle fait faire. Vrai ou faux ? Nous vous avons concocté le guide ultime sur le sujet afin que vous puissiez vous faire un avis et vous décider avant d’acheter. 

logo piscine advisor

En bref

  • La bâche à bulles permet d'économiser jusqu'à 42 € sur l'eau et les produits chimiques pour une petite piscine tubulaire de 3,66 m de diamètre, sur une saison
  • L'achat est généralement rentabilisé dans l'année pour les piscines d'une capacité en eau supérieure à 1 m3
  • On trouve des modèles entre 180 et 600 microns d'épaisseur. Les modèles plus épais sont plus chers mais plus solides
  • Pensez à toujours bien couvrir la bâche lorsqu'elle est sortie de l'eau afin d'éviter qu'elle ne "cuise"
logo piscine advisor
31,90€
47,90
in stock
1 new from 31,90€
as of décembre 13, 2018 1:32
Amazon.fr
86,90€
112,00
in stock
1 new from 86,90€
as of décembre 13, 2018 1:32
Amazon.fr
181,50€
out of stock
1 new from 181,50€
as of décembre 13, 2018 1:32
Amazon.fr
209,55€
out of stock
1 new from 209,55€
as of décembre 13, 2018 1:32
Amazon.fr
logo piscine advisor

Définition

La bâche à bulle est un accessoire pour piscine hors-sol ou enterrée qui vous permettra en premier lieu d’utiliser l’énergie solaire pour réchauffer l’eau du bassin.

Par contre, elle n’est en aucun cas :

  • Une bâche de sécurité
  • Une bâche d’hivernage
  • Une bâche de protection

Pourtant la bâche à bulles permet elle aussi d’empêcher que les débris n’atterrissent à la surface de l’eau. C’est son second avantage.

Elle possède un aspect assez proche du papier à bulle utilisé pour emballer les objets fragiles. Mais la ressemblance s’arrête là. La couverture solaire qui nous intéresse ici est un peu plus sophistiquée.

On rencontre plusieurs types de matériaux : le polyéthylène alvéolé, le polypropylène ou le vinyle. Cette dernière matière est plus solide et possède une durée de vie supérieure (pour un coût plus élevé).

Les modèles les moins chers reprennent le principe du papier à bulles, avec un plastique plus épais et un inhibiteur d’UV.

Enfin, il existe des modèles de couleur différente et plus ou moins opaque. Chaque type a ses avantages et ses inconvénients.

Pour mieux comprendre quel est l’intérêt de choisir tel ou tel modèle de bâche, essayons de comprendre reprendre le problème depuis le début, à savoir, pourquoi et comment l’eau de la piscine se refroidit.

Pourquoi l'eau du bassin se refroidit-elle ?

La baisse de température de l’eau de piscine peut provenir de 3 sources :

  • L’évaporation pour 70 %
  • Les radiations provenant du soleil pour 20 %
  • Du contact avec le sol & autre cause pour 10 %

Bonne nouvelle : la bâche à bulle permet de contrer les deux premières causes de perte d’énergie, soit 90 % !

Voyons voir de plus près :

fonctionnement de la bache à bulles

Évaporation

C’est la raison principale de déperdition calorifique et sur lequel une couverture aura un effet radical.

Tout le monde connait le principe de l’évaporation : le soleil chauffe la surface de l’eau qui se transforme alors en vapeur et quitte le bassin, emportant avec elle ses calories (sa chaleur).

C’est vraiment une mauvaise affaire : non seulement vous perdez de l’argent à chauffer l’eau du bassin, mais en plus vous devez au fur et à mesure rajouter de l’eau (qui n’est pas gratuite).

Toutes les régions ne sont pas égales face à l’évaporation : le climat joue un rôle prépondérant. En effet, les régions au climat sec et venteux seront davantage touchées par le phénomène. Au contraire, les régions humides et peu venteuses perdront moins rapidement d’eau.

L’excellent thermexcel indique par exemple qu’une piscine dont la température de l’eau est de 22 °C, l’air ambiant de 24 °C, l’hygrométrie de l’air ambiant de 50 % et le vent de 1 m/s, perdra environ 6,72 litres par jour et par mètre carré.

Quelques exemples du coût de l’évaporation sur une saison de baignade (sur la base d’une utilisation de la piscine de mai à septembre, d’un prix du m3 d’eau à 2,03 €/m3 et des mesures données ci-dessus) :

Économies en eau sur une saison

  • Bestway 56418 (3,66 m de diamètre x 1 m de hauteur) : 19 €
  • Intex 28766NP (4,88 m de côté, 1,22 m de hauteur) : 44 €
  • Intex 28372FR (9,75 m de longueur, 4,88 m de largeur et 1,32 m de hauteur) : 87 €

Radiations

Pour faire simple, l’eau peut perdre de l’énergie sous forme de rayonnements infrarouges, selon les conditions météorologiques. Ce phénomène peut être réduit au maximum en adoptant une bâche solaire opaque.

Conduction

Que vous possédiez une piscine hors sol, semi-enterrée ou enterrée, elle est nécessairement en contact avec le sol. Si le sol est plus frais que l’eau de votre bassin (c’est quasiment toujours le cas), une partie des calories contenues dans l’eau du bassin s’échappent par conduction (contact).

Comment la bâche à bulles permet-elle de conserver la chaleur ?

Si vous avez lu les paragraphes précédents, vous avez déjà une petite idée sur la réponse…

L’intérêt principal de recouvrir la surface de l’eau avec une couverture solaire est évident : on crée un effet de serre et on empêche l’eau de s’évaporer. Ainsi les calories restent dans l’eau de piscine et vous profitez d’une température plus élevée.

Le second bénéfice est que vous économisez de l’eau, puisqu’elle ne s’évapore pas (économies de l’ordre de 30 à 50 %). Et s’il y a moins d’eau à rajouter dans le bassin, vous aurez moins besoin de chauffer l’eau. C’est un cercle vertueux.

Quel impact sur le traitement de l'eau ?

La présence de la bâche change beaucoup de choses quant à l’entretien de votre piscine hors sol (ou enterrée).

La présence d’une couverture permet tout d’abord d’éviter que les débris ne tombent dans l’eau du bassin (feuilles, terre, insectes, etc.). Ce qui limitera l’impact sur l’équilibre chimique de l’eau.

Enfin, comme l’eau s’évapore moins (jusqu’à 90 %), le chlore lui aussi ! Vous pourrez limiter l’utilisation de produits chimiques d’environ 35 à 60 % !

Dans le cas d’une piscine hors sol de taille moyenne ou supérieure (sur laquelle il est peu probable qu’on installe une pompe à chaleur), c’est surtout sur ce poste que la couverture thermique va permettre de faire des économies.

D’autant que plus votre piscine tubulaire ou autoportante contient un volume d’eau, plus votre consommation de produits sera importante.

On évalue le coût moyen en produits chimiques à 5 € par m3 pour assurer le traitement de l’eau sur une saison. Si on part sur une base de 50 % d’économies avec la présence d’une bâche à bulles, reprenons le cas des piscines que nous avions déjà citées pour l’évaporation :

Économies en produits chimiques sur une saison

  • Bestway 56418 (3,66 m de diamètre x 1 m de hauteur) : 23 €
  • Intex 28766NP (4,88 m de côté, 1,22 m de hauteur) : 63 €
  • Intex 28372FR (9,75 m de longueur, 4,88 m de largeur et 1,32 m de hauteur) : 136 €

Il existe des modèles plus ou moins opaques. Pour simplifier, on retrouve principalement des bâches à bulles dans les couleurs suivantes :

  • Transparent
  • Bleu clair
  • Bleu foncé
  • Noir

Certains modèles haut de gamme possèdent même un doublage argenté et cumulent une capacité accrue à réchauffer l’eau et à limiter la prolifération des algues.

Notez que la présence d’une couverture à la surface du bassin vous fait perdre une partie de l’énergie transmise par le soleil, car elle la filtre en partie. On estime entre 5 à 15 % la perte d’énergie solaire avec les bâches transparentes jusqu’à 20 à 40 % pour les modèles les plus opaques.

Ce manque à gagner d’énergie est largement compensé par l’arrêt de l’évaporation. Cependant, vous pourrez influer sur l’efficacité de votre couverture en choisissant une couleur adaptée à votre climat :

  • Vous habitez dans une région où le climat favorise l’évaporation (chaud, sec et venteux) : privilégiez les bâches plus opaques qui limiteront au maximum l’évaporation
  • Vous habitez dans une région où le climat limite l’évaporation (humide, moyennement ensoleillée et peu ventée) : privilégiez les bâches plus claires qui permettront d’accumuler plus d’énergie solaire

L’opacité de la couverture isotherme aura un autre impact sur l’eau de piscine : la prolifération des algues. Celles-ci seront privées de davantage de lumière du soleil, élément indispensable à la photosynthèse.

Au final, est-ce une bonne affaire ?

Vous avez certainement entendu parler des arnaques aux panneaux solaires ; le coup des pigeons qui achètent des panneaux solaires (orientés Nord et à Dunkerque) pour 10 000 € afin d’économiser 200 € sur leur facture d’électricité annuelle.

On peut alors se poser légitimement la question de savoir si cela vaut la peine d’acheter une bâche à bulles afin de faire des économies.

La réponse est oui.

Comme il s’agit ici d’une bâche isotherme, on s’attend à ce que la principale économie provienne de l’aspect chauffage/évaporation.

C’est vrai pour les piscines qui contiennent moins de 7 m3 d’eau, ce qui correspond grosso modo aux piscines dont le diamètre fait moins de 3,66 m ou 4 x 2 m pour les rectangulaires. Comme le volume d’eau à traiter est moindre, on utilisera moins de produits comme le chlore.

Pour les modèles plus grands (au-delà de 7 m3 d’eau), la véritable économie se fait sur le traitement de l’eau (rappelez-vous, nous avions parlé de consommation réduite de 35 à 60 %).

Ce qui fait que dans l’immense majorité des cas votre achat est rentabilisé dès la fin de la première saison d’utilisation.

Seules les piscines de moins de 1 m3 (on parle de piscines autoportées pour enfants à moins de 20 € !) devront attendre la fin de la deuxième saison d’utilisation pour amortir l’achat d’une bâche à bulles.

Sachant que si vous entretenez votre bâche normalement, vous pourrez aisément la conserver 7 ans environ si vous achetez un modèle de bonne qualité. On vous laisse faire le calcul pour votre modèle de piscine au bout de cette durée.

Existe-t-il des alternatives ?

Oui, mais elles sont d’une utilité plus difficile à établir.

Hormis la pompe à chaleur et aux moyens électriques mécaniques de réchauffer l’eau du bassin, on trouve comme accessoires :

  • Les anneaux solaires (voir sur Amazon.fr) qui reprennent un peu le principe de la bâche à bulle, mais cerclée autour d’un anneau de 2,5 m de diamètre. Vous pouvez en acheter plusieurs et les aimanter entre eux. Cela ne permet évidemment pas de couvrir la totalité de la surface de l’eau et donc leur efficacité est moindre. D’autant que leur prix est relativement élevé.
  • Les couvertures thermiques liquides (voir sur Amazon.fr): il s’agit d’un liquide à verser dans le bassin et qui produit un film invisible à la surface. Même si ce produit permet effectivement de perdre un peu moins de calories, malheureusement le vent aura tendance à repousser la pellicule dans un coin.

Choisir le bon modèle

Le choix de votre bâche se fera en fonction de différents critères, comme la taille du bassin, le prix, la finition ou le matériau. Faisons le tour des critères auxquels nous vous recommandons de prêter attention avant de faire votre choix.

La taille et la forme du bassin

Bonne nouvelle : les bâches à bulle s’adaptent à toutes les piscines, qu’elles soient hors-sol (tubulaire, autoportante, en bois, en acier) ou enterrées. Aucune contre-indication ! Vous pouvez même en acheter une pour la pataugeoire du petit dernier si le cœur vous en dit !

La forme de la piscine est souvent une source d’inquiétude et on a souvent peur de ne pas trouver le modèle qui s’adaptera à son bassin. Ne vous inquiétez pas ! On trouve notamment :

  • Des bâches prédécoupées aux tailles et formes les plus courantes (notamment pour les piscines hors sol rondes, ovales, carrées, rectangulaires, octogonales, etc.)
  • Des bâches vendues au mètre carré (vous devrez alors indiquer la longueur et largeur maximale de votre bassin, puis ensuite la découper selon la forme voulue)

La découpe ne pose pas de problème particulier. Vous pourrez l’effectuer vous-même avec une simple paire de ciseaux sans que cela fragilise (ou effiloche) la bâche. Il ne s’agit pas de fibres, mais de matière plastique ou vinyle qui supporte très bien la découpe.

Petite règle de base : mieux vaut avoir trop que pas assez ! Ajoutez toujours une quinzaine de centimètres aux dimensions de la bâche afin d’avoir une marge.

L'épaisseur

L’épaisseur d’une bâche solaire se mesure en microns (μ). Pour faire simple, plus l’épaisseur est importante, plus votre bâche sera solide (et donc durera).

Les bâches d’entrée de gamme font généralement 300 μ d’épaisseur. Leur espérance de vie face à l’action conjuguée du soleil et des produits chimiques est limitée (une à deux saisons ?).

Nous vous conseillons de prendre une bâche à bulle d’au moins 400 μ. Cela vous permettra de la conserver plus longtemps. Les bâches de 500 μ seront encore plus résistantes, mais souvent pour un coût bien supérieur.

La majorité des modèles sont traités anti uv et anti cryptogamiques (champignons).

Attention, on trouve des modèles à 180 microns d’épaisseur (notamment chez les fabricants de piscines hors sol) qui certes sont peu chers mais fragiles.

Inutile de dire que ce genre de produit risque d’avoir une espérance de vie très très courte et que vous risquez de terminer la saison avec des milliers de bulles en PVC éclatées au fond de votre bassin.

Notez enfin que plus la bâche est épaisse, plus elle est lourde et donc l’usage d’un enrouleur est recommandé.

La finition

Il existe divers niveaux de finition qui influeront sur le prix final :

  • Les modèles peuvent être dotés d’une bordure ou non sur un à quatre côtés (vous pouvez vous en passer pour une piscine hors sol)
  • Certains modèles possèdent des bulles plus élaborées, notamment chez la marque Albon
  • La présence de trous sur la surface centrale afin de permettre l’évacuation de l’eau de pluie et des bulles d’air, pour plus d’efficacité thermique (comme certains modèles de bâches Intex)
  • L’assemblage par soudure (c’est-à-dire que la couverture isotherme n’est pas d’une seule pièce, mais composée de deux pièces soudées), plutôt que par couture (qui est moins durable et peut éventuellement laisser passer l’eau)

Les accessoires

Vous pouvez essayer de bricoler un enrouleur par vous-même si vous le souhaitez, à moins que vous n’achetiez l’enrouleur et la bâche en même temps.

Vérifiez la présence d’une bâchette traité anti-UV. Elle est indispensable. Idem pour les œillets et les sandovoiles/sangles qui vous permettront d’attacher la bâche à l’enrouleur (si vous souhaitez en utiliser un)

Enrouleur ou pas enrouleur ?

Se pose alors la question de comment s’y prendre pour retirer la couverture. Deux choix s’offrent à vous :

  • Vous enlevez la bâche à bulles à la main, vous l’enroulez et vous la déposez à l’abri des rayons solaires directs
  • Vous l’enroulez autour… d’un enrouleur

Plus la taille de votre piscine est importante, plus le choix de l’enrouleur se justifie.

En effet, le poids et l’encombrement d’une bâche sont non négligeables pour les piscines de taille moyenne et grande.

Exemple pour une bâche de 400 microns d’épaisseur

Pour une piscine tubulaire de 740 x 360 cm elle pèsera une dizaine de kilos. 

Pour un bassin de 10 m x 5 m on sera dans les 20 kg.

Pour les petites piscines hors (moins de 457 de longueur ou diamètre), l’investissement peut sembler douteux. Au-delà, l’enrouleur vous rendra la vie beaucoup plus simple.

Les meilleurs modèles de bâches à bulles

Nous avons sélectionné pour vous les meilleurs modèles selon les critères les plus courants. Il s’agit ici de bâches à la découpe (pour tout type de piscine) ou adaptées aux dimensions de piscine hors sol les plus courants.

N’hésitez pas ensuite à choisir la taille qui vous convient.

La moins chère

Linxor 300 microns

Voir le prix sur Amazon

Cette bâche à bulle est vraiment peu chère et se décline sous de nombreuses tailles, valables autant pour les piscines hors sol que pour les piscines enterrées.

Le super rapport qualité / prix

Geo Bubble 600 microns

Voir le prix sur Amazon

Ce modèle de 600 micron d'épaisseur se décline sous de nombreuses tailles. Son épaisseur et les renforts avec lesquels elle est fournie vous garantissent sa longévité.

Le modèle spécial piscine hors sol

Linxor 180 microns

Voir le prix sur Amazon

Le gros avantage de ce modèle peu cher est qu'il est disponible aux dimensions les plus courantes de piscines hors sol (carrée, ronde, rectangulaire, ovale...). Par contre, on peut douter de sa longévité en raison de sa très faible épaisseur.

Le modèle opaque

Geo Bubble 500 microns Energy Guard

Voir le prix sur Amazon

Cette bâche opaque de 500 microns vous permettra de limiter la prolifération des algues tout en profitant des avantages de la bâche à bulles. Ce modèle est renforcé sur la largeur.

La découpe

Si par contre vous avez besoin de découper la bâche à la forme de votre bassin, procédez comme suit :

  • Déployez la bâche à bulles à la surface du bassin (le côté doté de bulles face à l’eau)
  • Assurez-vous qu’elle soit bien à plat sur la surface de l’eau et qu’il n’y ait pas de plis (utilisez un balai pour aplanir si nécessaire)
  • À l’aide d’un ciseau, découpez la bâche au niveau de la margelle (ou tout du moins laissez-vous toujours une marge de 5 à 10 cm de plus que la taille du bassin. Allez-y doucement dans les courbes prononcées ou les angles
  • Laissez passer 2 journées ensoleillées avec la bâche en place : sous l’effet du soleil, la bâche va se défroisser et prendre sa taille définitive
  • reprenez la découpe cette fois-ci à l’angle entre la ligne d’eau et le liner [attention à ne pas endommager ce dernier ! C’est pourquoi nous recommandons des ciseaux dont la pointe est arrondie]
  • Si vous possédez une piscine enterrée, laissez 15 cm de plus au niveau du skimmer afin que la bâche puisse rentrer en partie dedans. Cela vous permettra de faire glisser les débris dedans lorsque vous la retirerez

L'usage au quotidien

Une fois votre bâche à bulle prête à l’utilisation, vous avez tout intérêt à la laisser en place lorsque vous n’utilisez pas votre piscine.

Interdiction absolue de laisser quelqu’un nager sous la bâche.

Si elle espère trouver de l’air sous la bâche en la soulevant, elle n’en trouvera pas. D’où le risque d’asphyxie dans la panique. Évitez enfin qu’un enfant ou un animal n’essaie de marcher sur la bâche.

Voici quelques règles à suivre lorsqu’elle est en place dans votre piscine :

  • La face avec bulles doit être face à l’eau et la face lisse face au ciel. Dans le sens inverse la bâche ne pourra pas véritablement diffuser la chaleur à l’eau de piscine, mais surtout vous risquez de l’endommager définitivement, les bulles d’air ne supportent pas les rayons du soleil directs
  • Assurez-vous que la soit bien à plat à la surface de l’eau. Laisser des poches d’air risque d’endommager les bulles : la chaleur risque de s’accumuler dans la bâche. Aplanissez la surface à l’aide d’un balai
  • Retirez-la lorsque la température de l’eau excède 32 °C (ou moins, fiez-vous à la notice fournie)
  • Faites une analyse de l’eau et adaptez les niveaux. Un excès de produits de traitement peut endommager la bâche à terme

Que faire de la bâche lorsqu'on se baigne ?

C’est la question qui se pose lorsqu’on ne dispose pas d’un enrouleur de bâche à bulle.

Ne laissez jamais votre bâche directement exposée aux rayons du soleil !

Les bâches moyenne et haut de gamme sont généralement fournies avec une bâchette blanche de protection : utilisez-là ! Elle est faite pour réfléchir les rayons du soleil et préserver la durée de vie de votre bâche à bulles.

Par ailleurs, il peut être tentant de la plier afin de gagner de la place : non ! Vous risquez de causer des déchirures au niveau des plis. Pensez toujours à l’enrouler sur elle-même.

Enfin, ne la posez jamais :

  • Directement sur l’herbe, car elle va la brûler
  • Sur une surface susceptible de causer des déchirures ou des trous aux bulles

Si vous disposez d’un abri de jardin, un local technique ou un préau, aménagez-y un petit coin afin d’y déposer votre bâche le temps que vous vous baignez.

Certains ont bricolé leur piscine tubulaire afin de pouvoir enrouler leur bâche à bulle autour de la structure. Bonne idée, économique, du moment qu’on n’oublie pas de recouvrir la bâche.

L'entretien

Une fois passée la saison des baignades, hors de question de laisser la bâche à bulle en place ! Il ne s’agit pas d’une bâche d’hivernage. Que vous vidiez votre piscine hors sol pour l’hiver ou non, vous devez remiser votre bâche à bulles afin qu’elle passe l’hiver au chaud.

Nous vous recommandons de bien rincer celle-ci avec votre tuyau arrosage sur ses deux faces. Laissez-là ensuite sécher complètement [à plat] à un endroit toujours ombragé.

Une fois sèche, enroulez-la, mettez-là dans sa bâchette de protection et remisez-là dans un local assez tempéré (on oublie les abris de jardin en tôle où la température grimpe souvent au-dessus des 45 °C.

Au printemps suivant, lorsque vous ferez à nouveau la remise en route de votre piscine, votre bâche devrait être d’attaque pour une nouvelle saison !

logo piscine advisor